Zouk

Zouk

todayavril 15, 2022 13

Arrière-plan
share close
  • Chart track

    1

    5

    Au bout du monde

    PRISCILLIA

  • Chart track

    2

    1

    Notre idylle

    SLAÏ

  • Chart track

    3

    2

    My swett love

    JEAM MOUROUVIN

  • Chart track

    4

    3

    Comme une soeur

    TRACY

  • Chart track

    5

    4

    An nou pwofité

    DAVE

LE ZOUK 

Le zouk est un mouvement musical né en Guadeloupe entre la fin des années 1970 et le début des années 19801 et répandu principalement aux Antilles françaises. C’est le groupe Kassav’ qui a fait connaître ce genre musical dans le monde avec des tubes tels que Zouk la sé sèl médikaman nou ni ou Syé Bwa. Dès son apparition le zouk s’est caractérisé par un tempo rapide de 120 à 145 bpm, un rythme souligné par les percussions et une forte section de cuivres. Dans la 2e partie des années 1980, des groupes comme Zouk Machine (avec leur tube Maldòn la musique dans la peau) fondé par les deux membres du groupe Experience 7 (Guy Houllier et Yves Honoré) ou le chanteur Patrick Saint-Éloi ont à leur tour fait évoluer cette musique.

La naissance d’un projet expérimental

En 1980, Pierre-Édouard Décimus, musicien dans un groupe kadans guadeloupéen (Les Vikings de la Guadeloupe) depuis les années 1960 décide avec Freddy Marshall et d’autres musiciens antillais, d’expérimenter de nouvelles sonorités dans la musique qu’ils ont toujours jouée. Très attaché à la musique populaire de carnaval, Décimus cherche à l’adapter aux techniques musicales modernes. Les deux hommes recrutent aussi Jacob Desvarieux, guitariste de studio confirmé et Georges Décimus (le frère du premier), bassiste, ainsi que d’autres musiciens de cabaret. Le groupe se forme au fur et à mesure. Cette première mouture du groupe rentre en studio et au début de l’année 1981 paraît le premier album de Kassav, intitulé Love and Ka Dance. Et à côté de la kadans, un nouveau genre musical est né, qui servira de base au zouk actuel, mais qui ne fera pas long feu : le zouk béton.

Zouk original, zouk béton ou chiré

Le zouk béton est le zouk original qui est issu d’un mélange de gwo ka, de calypso, de biguine, de rythmes Africains, de kompa ou de kadans, très rythmé, chanté en créole et qualifié de Voyé Monté (qui bouge beaucoup). On trouve ce rythme notamment dans les chansons de carnaval et le zouk béton se danse généralement sans partenaire.

Le groupe Kassav’ popularise le zouk béton durant les années 1980 avec des tubes tels que Zouk la sé sèl médikaman nou niAyéHawaChiréDjoniBanzawaMwen malad awKi nom manmanwSyé bwaBa nou zouk la et Zioum tube de carnaval chanté par Jean-Philippe Marthély. Sadi Lancréot connaît aussi un grand succès avec son tube Simao, titre très populaire et premier au hit parade de toutes les radios locales. Frédéric Caracas et son groupe Zouk All Stars popularisent également le zouk béton avec leurs tubes Vini et Chiraj. D’autres morceaux comme Mi chalèZouk à gogo de Tanya Saint-Val et Son la riKay manman de Jocelyne Béroard ont été des tubes. Dans le courant, le groupe Zouk Machine enregistre en 1989 Maldon (un tube vendu à plus d’un million de singles et resté no 1 des ventes de singles en France pendant neuf semaines). Le groupe composé de Jane Fostin, Christiane Obydol et Dominique Zorobabel, connaît de nombreux succès hexagonaux et reste l’une des références de la musique Antillaise. Puis le zouk béton a perdu de sa popularité dans les années 1980. Mais toutefois, durant les balbutiements de la musique zouk, Kassav a su apporter de nouveaux sons, surtout au niveau des basses, claviers et cuivres donnant à cette musique un air de modernité et surtout de fête, une musique vivante et dansante en somme. Et introduit également la technologie du MIDI dans la musique Caribéenne.

Rapport avec la musique africaine

L’influence de la musique africaine a été fondamentale. Car l’orchestre marquant, vers la fin des années 1960 aux Antilles, était un groupe composé d’Africains, les Ryco Jazz, dont les modèles musicaux (rumba zaïroise et autres rythmes urbains) allaient servir de base aux nombreuses copies antillaises plus ou moins heureuses qui se succédaient. La lente évolution devait d’abord se faire en simplification rythmique et mélodique, puis à nouveau en enrichissement rythmique, mélodique et aussi instrumental, jusqu’à la sophistication orchestrale des dernières productions de Kassav’. Les Ryco Jazz comme leur nom l’indique tenait plus du quartet de jazz que du grand orchestre de variété. Ajoutons que le saxophoniste Jean-Serge Essous, depuis l’époque du groupe de rumba congolaise (OK Jazz), avait créé une formule où en plus du saxophone, une guitare pouvait jouer la partition d’un saxophone alto, manière de procéder qui a révolutionné la musique caribéenne lorsqu’il ramène ce concept en Martinique en 1966-1967.

Années 1980

Les années 1980 sont riches en musique aux Antilles. Beaucoup de titres sont des hits mémorables : le hit Zouké interprété par le Guadeloupéen Patrick Saint-Éloi en 1984 et d’autres tubes comme Pa bizwen palé interprété par Jocelyne Béroard, Patrick Saint-Éloi et Jean-Philippe Marthély, Bel kréati chanté par Jean-Philippe Marthély et surtout le Kolé séré chanté en duo par Jocelyne Béroard et Philippe Lavil (Disque d’or en France). Patrick Saint-Éloi a également chanté d’autres tubes marquants comme DarlingWest-IndiesRèv an mwenÀ la demandeLésansyèlO la ou yéChoisiFilé zétwal et Mizik ; en duo avec Jean-Philippe Marthély, PazapaBizness et Mistè la vi a.

Par la suite, d’autres tubes ont marqué les années 1980 comme :

  • Sa ki ta laMi tchè mwen de Jocelyne Béroard.
  • Lanmou sé pa djendjenImaginé de Jean-Philippe Marthély.
  • Djily, On ti flè, Tendress, Abandoné de Willy Ververt.
  • Sové lanmouNou ké rivéLanmou soleyMaldonEskizé mwen de Zouk Machine.
  • Afrik Mizik de Regine Feline.
  • KalinMétéw koolCarole de Tanya Saint-Val.
  • Lanmou Lanmou d’Edith Lefel.
  • A pa pawol an lèTen kautMirageDiaman débèn de Gilles Floro.
  • DékoléTéléphoneMétéw an kontakChèché mwenAn dènié fwa, d’Eric Brouta.
  • Pa fè mwen la pennCoupableSublime d’Eric Virgal.
  • Mwen enméw doudouFanmSublime de Dominique Bernier.
  • Lé ou lovChérylène de Jean-Michel Rotin.
  • Petite fille de Mario.
  • SantimantalTendresse matinale d’Annick et Jean-Claude.
  • Lanmou san danjéAn ka sonjé d’Experience 7.
  • La pli si tol de Chiktay et Fille du soleilAn nou pwofité de Guilou.
  • A kay manman et Olaw kalé de Francky Vincent et Bilou de Jacques d’Arbaud.
  • Soyons heureux et Chabin la du groupe Zouti et An son guita et Dé mo kréyol de Karapat ainsi que Kè an mwen an baladKochma sakré de David et Corine. Aussi Tanya Saint-Val, Edith Lefel, Experience 7, JM Harmony, Frédéric Caracas, Eric Brouta, Gilles Floro, Ronald Rubinel et Francky Vincent etc….

Avec Kassav et Zouk Machine, le son neuf des instruments électroniques participe à l’essor du zouk aux Antilles et en métropole, après le renouveau du kompa zîle, le kompa zîle va concurrencé le zouk


Zouk

Rate it
0%